JJB août 2013 Mirepoix Ariège

A retrouver sur le site de son auteur: http://krtnt.hautetfort.com/archive/2013/08/29/kr-tnt-153-mick-farren-obscuritones-juke-joints-band-las-var.html

JUKE JOINTS BAND

 

 

Un régal. Je ne parle pas de la portion géante de tarte aux amandes que je viens d’engloutir en douze secondes. Mais de la voix de Chris Papin, le leader de Juke Joint Band. Fait du bien par où elle passe. Vous donne l’impression que l’on vous étrille l’œsophage avec un goupillon de chèvre morte. Essayez donc, vous verrez combien c’est bon. L’est en train de remonter la Lonely Avenue de Ray Charles. Bruit sinistre de remorqueur qui frotte sa panse rouillée sur les pierres démantibulées d’un vieux quai. Porte de prison qui se referme sur vous en grinçant. Y a plus personne sur le boulevard des allongés, seule votre âme rôde encore au ras du macadam telle un clebs perdu qui ne trouve même plus une borne pour lever la patte. C’est ça Chris Papin. L’île de la désolation à lui tout seul. Suffit qu’il ouvre la bouche pour que vous sentiez à côté de vous des ombres de zombies qui creusent votre tombe en gloussant hideusement. Je suis désolé de vous le rappeler mais l’essence du blues n’est pas joyeuse. Et le Chris Papin il vous en verse un flacon sur la tête et se hâte de vous jeter une allumette avant que vous ayez eu le temps de vous enfuir.

 

a761jjb.jpg

 

Ben, voyons, après ce traitement d’enfant martyr manquait plus que Ben et son acoustique qui vous récupère pour vous frotter le corps au papier de verre. Torture rurale garantie. Tu sais, mecton, au début dans le delta il n’y avait pas d’électricité, alors l’on se débrouille comme on peut. Et note à note, les unes après les autres il vous arrache les dents molaire après molaire, faut souffrir pour être blues qu’il vous dit. Ne t’inquiète pas je te refilerai au moment de l’addition finale la note bleue que tu cherches en vain depuis le jour de ta naissance.

 

A765CHRISTHIERRY.jpg

 

En contrepoint, vous avez Kraft qui rafte son harmo sur son clavier dentaire. Virtuose mississippien. Avec des alligators tapis sur les rives boueuses. Infatigable. A dû être charmeur de dragons dans une autre vie. Vous enfonce de bestials ricanements de hyènes hystériques dans la tête à chaque fois qu’il souffle. Le malheur c’est qu’il connaît la technique de l’aspiration continue et qu’il n’arrête pas une nano seconde.

 

a762chris.jpg

 

Juke Joint Band. Même aux States il n’y en a plus beaucoup qui jouent le blues comme les fossoyeurs de vos plus secrètes espérances. En plus c’est comme les premières piqûres d’héroïne, chaque morceau vous est délivré comme un shoot d’énergie pure. Pêche d’enfer. C’est après que vous réalisez que Juke Joints Bland vient de réaliser la bande dessinée des misères métaphysiques de votre humaine condition. Et vous comprenez que le blues de ces trois bandidos ce sont des doses hyper concentrées de venin de vie qu’ils vous inoculent pour que vous soyez encore plus fort que la vie. Juke Joint Band. Blues médecine. Indispensable pour votre survie.

 

a763chris.jpg

 

Existe aussi en disque.

Damie Chad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *